4 janvier 2016

BYE BYE 2015!

Salut mes chéris!

Depuis mon magnifique refuge à Santorini, il me fait plaisir de vous présenter ma modeste revue de la saison 2015 du compétitif de Maxima!



Quelle année quand même! Après la presque ridicule domination de mes beaux Pirates en saison régulière, qui aurait cru que les Sphinx et leurs nombreuses zones grises rafleraient les grands honneurs? Fort intéressant de suivre le parcours plutôt cahoteux des Gris les menant jusqu'au sommet de la gloire. Un bel exemple de résilience.

Une trèèèès loooongue revue que certains de mes plus maniaques et fervents lecteurs vont peut-être lire d'une seule traite, mais conçue pour lire par bribes, un petit peu à la fois, comme lecture de chevet avant de tomber dans les bras de Morphée, pendant votre pause-lunch au travail ou en trônant dignement sur le bol de toilette, question d'allonger votre plaisir de me lire pendant le restant de cette longue saison morte et de mieux patienter avant mon grand retour en mai.  

Paresseuse, entre deux sessions de bronzage ou de spa sur ma terrasse, tout en buvant un bon rosée, j'ai simplement fait plusieurs séances d'insertions d'extraits mis à jour de mes 10 chroniques, le tout suivi des Best of les p'tites vites mises à jour et d'une section spéciale consacrée à l'aventure new-yorkaise de nos Expos

Bonne lecture!

CHRONIQUE DU 18 MAI




Avant de se présenter au parc, les Pirates avaient fait un arrêt chez RONA afin de se procurer en spécial une scie à chaîne avec lame à triple dents dans le but d'élaguer les Reds. 7 points en 3e et 9 en 4e dans une victoire sanglante de 20 à 7! Tel un mourant sur le point de rendre l'âme, la troupe à Sylvain D. avait bénéficié d'un dernier spasme de vie, mais la résurrection miracle espérée ne s'est pas concrétisée.

CHRONIQUE DU 2 JUIN


Après un vendredi 22 mai frigorifiant dont les matchs avaient été annulés, superbe soirée printanière qui s'était donnée des airs d'été dignes du mois de juillet à Lafontaine! Mais les Galchenyuk avaient quelque peu gâché mon plaisir en offrant une performance lamentable et pitoyable face aux Pirates! Ma crédibilité en avait pris un méchant coup puisque je leur avais prédit la première position!! 


D'ailleurs, un étrange brouillard ''malaisant''
flottait dans les estrades pendant la boucherie.



Pas de la très belle balle en général jusqu'alors. La puriste en moi restait sur son appétit de carnivore. C'est pas des farces, on s'était cru parfois dans le récréatif D! Je me demandais si vous alliez vous laisser ainsi humilier par les Pirates toute la saison! ''Un peu de concentration et de fierté svp! J'ose croire que ça va se replacer'', avais-je écrit.


Avant de se rendre au parc, les Pirates avait fait un arrêt au commerce l'Univers du boucher et du charcutier afin de se procurer en spécial des couteaux à découper, à désosser et à saigner, qu'ils avaient pris bien soin de faire affûter, pour ensuite les essayer sur les Galchenyuk dans le cadre d'une boucherie qui s'était terminée dans un bain de sang, 28 à 5! Une gênante performance des Bleus qui avaient commis 12 erreurs pour une quinzaine de points non mérités et frappé 9 maigres coups sûrs, alors que les Bouchers de Sorel n'en commettaient que 2 tout en cognant 24 coups sûrs!

L'arbitre de ce soir-là avait été encore plus mauvais que les Bleus! À un certain moment donné, ce gros colon a demandé au marqueur, sur un ton vraiment pas très sympathique, combien il y avait de retraits! D'ailleurs, il lui a demandé plusieurs fois! 

À un autre moment, un frappeur lui a demandé combien il y avait de retraits. Il lui avait répondu qu'il ne les comptait pas!!!! Le frappeur lui a rétorqué quelque chose comme : ''Ah bon? On te paye pourquoi?" Il s'adonne que le marqueur et le frappeur en question étaient El Presidente et El Director eux-mêmes! Oups!! Des joueurs s'étaient également plaints de son attitude et de son incompétence.


Mon p'tit doigt m'avait dit qu'on n'était
pas près de revoir ce mangeux d'beignes!

On ne l'aura effectivement pas revu! 
 D'oh!!



Notre beau Martin G. s'est tordu gravement la cheville dans son 3e match de la soirée comme remplaçant avec les Pirates. Nous espérions son retour au bout de quelques semaines, mais ce ne fut malheureusement pas le cas pour les Sphinx qui perdaient ainsi un très gros morceau. Plus tard, son capitaine était quelque peu en simonac qu'il se soit blessé dans un match sans importance que les Pirates auraient gagné de toute façon, avec ou sans Martin, genre 23 à 2 plutôt que 49 à 6!!!!


D'autant plus que Martin connaissait
un superbe début de saison tant en défensive
qu'en offensive!

CHRONIQUE DU 20 JUIN

 
Malgré que vous ne m'aviez pas montré de la très belle balle, à part mes beaux Pirates, au cours des deux premières semaines, vous m'aviez terriblement manqué! Trois semaines sans vous en raison du mauvais temps!



De quoi se rouler en p'tite boule dans un coin et pleurer
à chaudes larmes, le mascara dégoulinant le long des joues
et les cheveux en bataille, en se saoulant de piquette rouge
et de crème de menthe!




21 des 33 premiers matchs des divisions
compétitive et récréative avaient
été annulés avant les matchs du vendredi 

précédent, soit près de 65%!


J'avais donc dû congédier la déesse Arinna
pour la remplacer par sexy Jupiter qui allait
faire un travail remarquable!!


Martin et Mario étaient alors de sérieux 
candidats au titre de Lanceur de l'année 2015! 
C'est Doc Mario qui l'aura finalement remporté.


CHRONIQUE DU 30 JUIN


L'une des raisons pour lesquelles j'adore chroniquer pour Maxima est que vous avez le don de régulièrement me surprendre, de me réserver des soirées mémorables ponctuées parfois de jeux spectaculaires, de remontées inespérées, de rebondissements incroyables, de records de toutes sortes, de moments cocasses et parfois bizarres! Ce vendredi de fin juin avait été une autre de ce genre de soirée de balle au terme de laquelle on se disait qu'on pensait avoir tout vu! Eh bien, non! 


Tout d'abord, les Spartiates étaient passés relativement près d'effectuer une remontée historique, mais ils avaient manqué de temps face à des Reds dont l'offensive s'était régalée de 23 coups sûrs! Puis, dans le premier match d'un double entre les deux équipes, les Galchenyuk avaient failli accomplir face aux Sphinx ce qui n'avait encore jamais été vu dans l'histoire de la balle lente de Maxima : un match sans point, ni coup sûr! 


Dans le deuxième match, on aurait pu croire que les Gris étaient assommés, découragés et démotivés suite à cette humiliation (blanchis avec 2 maigres coups sûrs)!!! Eh bien, non!


Tel le Phénix, on a vu les Sphinx renaître 
de leurs cendres lors du 3e match quand 
ils ont explosé pour 17 points sur 26 coups sûrs! 



CHRONIQUE DU 15 JUILLET

 
À l'aube des vacances de la construction, vos mauvaises performances défensives, elles, n'avaient pas pris de vacances le 3 juillet, alors que 46 erreurs avaient été commises en tout!! Par contre, belle amélioration le vendredi suivant, par une magnifique soirée d'été à Lafontaine, alors que seulement 24 erreurs avaient été commises! 



Dans ma chronique précédente, je vous avais supplié d'élever votre niveau de jeu d'un cran ou deux! Ce que vous avez fait, à ma plus grande joie!

Menant 4 à 3 en fin de 7e manche, les Rouges avaient vu les Bleus les coiffer tout juste au fil d'arrivée en marquant 2 points pour se sauver avec une victoire in-extremis de 5 à 4!

Une 3e manche de 9 points non mérités, gracieuseté de la généreuse défensive des Gris, avait permis aux Bleus de remporter une 3e victoire consécutive, cette fois par la marque de 16 à 9! ''C'est ce qu'on appelle faire cadeau de la victoire'', avais-je écrit. Un chausson avec ça? Avec un café peut-être? Crème? Sucre? Ou plutôt un p'tit jus d'fruit fraîchement pressé, tiens? Mangue? Orange? Fraises? C'est la maison qui offre!


 CHRONIQUE DU 24 JUILLET





Depuis que j'avais embauché Jupiter à titre de dieu protecteur du compétitif, il n'y avait eu aucune annulation en raison de la pluie ou d'une catastrophe quelconque! Cinq vendredis de suite et un samedi! Alléluia!


Mais pour obtenir ses faveurs et chasser la pluie prévue 
pour le lendemain, il avait fallu que notre directeur..... 
Non, je n'avais pas voulu troubler certains 
de nos beaux hétéros.

On avait donc eu droit à 8 matchs dans le cadre d'un gros weekend de balle! Sans surprise, les Pirates, devenus presque ennuyants tellement ils gagnaient à répétition, malgré la nouvelle règle d'El Director concernant leurs remplacements, avaient gagné leurs 3 matchs. ''De toute façon, même avec Janine Suto, Monsieur Patate et Fanfreluche comme remplaçants, avais-je écrit, ils auraient tout de même trouvé le moyen de gagner!''


Voici ce que je suggérais pour leur
gâteau en vue du party de fin de saison!

Une grosse surprise nous attendait en séries!


Les Spartiates, eux, aurait probablement trouvé le moyen de perdre même avec Vladimir Guerrero, Derek Jeter et Tim Raines comme remplaçants! 


Quoiqu'ils avaient obtenu leur premier point
au classement lors d'un match
 nul face aux 
Galchenyuk !


Menant 4 à 3, 2 horreurs des Rouges en fin de 7e manche avaient pavé la voie à un dramatique double de 2 points de Doc Mario par-dessus le voltigeur de champ centre-droit, procurant ainsi une 5e victoire à son équipe, 5 à 4! La fin de ce match avait été tout simplement spectaculaire, alors que mon coup d'coeur 2015, Troy, avait dû plonger au marbre afin de devancer le relais in-extremis et ainsi marquer le point de la victoire!


La troupe à Vinny avait marqué 6 points dans ses
2 dernières manches au bâton pour ainsi remporter
une 11e victoire en autant de matchs et ainsi s'assurer
 du championnat, 11 à 6 face aux 
Galchenyuk!


CHRONIQUE DU 5 AOUT




Les matchs s'étaient déroulés sous un ciel menaçant et une magnifique pleine lune appelée "Lune bleue", un événement très rare. Je mentionnais que l'expression anglaise «once in a blue moon» désignait quelque chose qui survient très rarement comme une victoire des Spartiates, une défaite des Pirates ou une remontée miraculeuse comme celle effectuée par les Sphinx ce soir-là.



Sexy Jupiter continuait sur sa lancée de générosité!


Il n'y avait eu aucune annulation en raison
de la pluie depuis le 19 juin!
26 matchs de suite! Il avait notamment

chassé de très menaçants nuages noirs
qui flottaient au-dessus du parc St-Clément!


Menant 5 à 2 après 3 manches, les Reds avaient vu les Spartiates marquer 4 points en début de 4e grâce notamment à triple de JFL, qui avait aussi frappé un simple de 2 points en début de 6e manche pour ainsi aider la troupe à Éric Rémi à remporter sa première victoire de la saison, 11 à 6! It was about time!!!

Les Pirates avaient connu une 3e manche de 9 points sur 10 coups sûrs et aucune erreur dans une écrasante victoire de 22 à 3 face à des Gris dont l'ambiance avait été bousillée dès le début du match par le comportement stupide d'un de leurs joueurs, qui fut d'ailleurs congédié par l'équipe quelques jours après puis ensuite réclamé au ballotage par les Reds.

Tirant de l'arrière 9 à 0 en 6e et dernière manche en raison du temps qui s'étirait face aux Reds, les Sphinx avaient marqué pas moins de 9 points à leur dernière chance au bâton pour ensuite en ajouter 8 autres en prolongation dans une improbable et incroyable victoire de 17 à 9! Probablement la plus spectaculaire remontée de l'histoire de Maxima qui, selon moi, fut l'élément déclencheur de la conquête des Sphinx!

Pierre avait récemment passé le cap des 1000 apparitions officielles au bâton (AB) et celui des 500 coups sûrs (CS)!


Remarquable! ;-)



 CHRONIQUE DU 14 AOUT



C'était la période des perséides. J'avais mentionné que, hors saison, 
on pouvait observer une étoile filante, mais que tout comme 
un coup sûr d'Éric Rémi ou de David W., il ne fallait pas la manquer 
puisque la prochaine risquait de se manifester avant longtemps!


La 2e position était à l'enjeu et lors du premier match opposant les Rouges aux Bleus, la bande à Sylvain avait remporté la victoire, ce qui leur avait octroyé automatiquement le 2e rang. Les deux autres matchs avaient été simplement des préludes aux séries qui, selon moi, nous avaient prouvé que les énigmatiques Spartiates pouvaient surprendre (ce qui ne fut finalement pas le cas) ayant battu facilement les Reds pour ensuite tenir relativement tête aux Pirates qui, eh oui, avaient gagné leur 14e et dernier match pour ainsi accéder à la perfection en saison régulière!

Mes prédictions concernant la saison régulière furent catastrophiques! Je m'étais donc abstenu pour les séries mentionnant simplement que je ne gagerais pas ma chemise contre les Pirates! Avoir su, j'aurais dû miser un méchant gros montant!!


CHRONIQUE DU 18 AOUT

Le vendredi précédant, il y avait eu de la fierté (c'était le Gay pride) et de l'émotivité dans l'air dans le cadre de l'ouverture des séries 2015, la "vraie'' saison! Les Galchenyuk sont sortis de leur torpeur en battant les Spartiates dans le premier match en plus de causer LA grande surprise en réduisant au silence les puissants Pirates dans le 2e match! Puis, les Sphinx se sont encore déchaînés contre les Reds dans le 3e match.

*La troupe à Marcounet brisait alors sa séquence de 6 matchs sans victoire au bon moment dans un gain de 8 à 3 face aux Spartiates!

*La loi de la moyenne jouait contre les Flibustiers et les Galchenyuk en ont profité pour leur faire subir leur première défaite de la saison après 14 victoires de suite, 5 à 1!

*Dans un match fort émotif par moments, les Gris ont sorti leurs gros canons et frappé 22 coups sûrs dans une victoire sans équivoque de 14 à 5!

CHRONIQUE DU 3 SEPTEMBRE


Eh bien!! Ça parlait au Diable! Incroyable!! Contre toute attente, les Sphinx étaient proclamés grands champions 2015! Mais que s'était-il passé avec mes beaux PiratesJ'avais écrit : ''Ne me dites pas que ma subtile tactique d'intimidation en vous injectant une surdose sucrée (voir le gâteau ci-haut) de confiance afin qu'on puisse vivre des séries plus excitantes que la saison régulière a fonctionné!''


Oui, comme plusieurs d'entre vous,
j'avais été complètement flabergastée
par les défaites de 5 à 1 et 5 à 0
de la troupe à Vinny face
aux Bleus et aux Gris


À peine remise du choc de ce blanchissage improbable, voilà que j'assistais à une première manche de.... 22 points lors du premier match de la grande finale Galchy/Sphinx! ''Non mais, donnez-moi de la nitro quelqu'un!! Doc Mario, au secours!! Fouille dans ta sacoche et donne une pilule à Matante, son vieux coeur de carnassière va lâcher'', avais-je écrit.

Parlant de vieillesse, après leurs deux victoires, je m'était dit que les Gris, composés de trois quinquagénaires qui devront bientôt devoir utiliser une marchette pour se rendre au premier but et fatigue oblige aussi pour les 9 autres membres de l'équipe, aussi ''jeunes'' soient-ils, ne vont pas tenir le coup et gagner un 3e match en un soir pour remporter les grands honneurs! Eh bien, non! Ils avaient réussi à accomplir ce miracle sur sable et pelouse tout comme les Chevaliers 2014 l'avait fait dans le récréatif, deux premières depuis l'instauration des séries double élimination! 

Énorme victoire en demi-finale des Sphinx qui avaient ensuite su profiter des gros trous défensifs et du Festival des BB des Bleus qui, avouons-le, sans pour autant minimiser l'exploit des Gris, s'étaient presque battus eux-mêmes.


Les Sphinx - Sylvain G., Power Pat, Eric, Troy, Jonathan, Mario, Normand, 
Alex, Sébastien, Joey, Paul et Pierre - grands champions 2015 
de la division compétitive de Maxima! Il s'agissait du premier championnat de séries pour 
Pierre en tant que capitaine qui, m'avait-t-il confié, était vraiment très fier de ses boyzzzz!



 BEST OF LES P'TITES VITES 2015


Après 3 saisons et une fiche cumulative en saison régulière
de 6 victoires, 25 défaites et 3 matchs nuls, les Athletics
décidaient de quitter Maxima pour se joindre 

à la Ligue du camping du lac Massawippi. RIP A's.





Éric Rémi avait surpris le capitaine des Galchenyuk frappant un double par-dessus sa tête au champ gauche! Est-ce que le tout dernier et 246e tattoo de Capitaine Spartiates lui avait donné de la puissance?

*



Les Pirates avaient un moment donné 
un différentiel dément de +42! 
Seuls les Sphinx leur avaient jusque-là
offert 
un semblant d'opposition (9-3) alors 

que les Reds (20-7) et Galchy (28-5) avaient subi
la folie meurtrière des 
Bouchers de Sorel!



*Rodrigo avait tellement frappé de balles dans une cage de pratique dans les jours précédant son match du vendredi qu'il s'était infligé plusieurs ampoules aux mains! 


Résultat de tous ses efforts pour 
améliorer son coup de bâton? 2 strike-out!!!


*

Power Pat avait fait un échange 
de bâtons avec son coéquipier qui s'apprêtait
 à aller frapper.  En revenant au banc, il a dit :
 ''J'aime ça les échanges de battes!'' 
Funny Pat, faute de frapper jusqu'alors,
contribuait à la belle ambiance de son équipe.



*Alerte potin-potin!!! Ça avait l'air que mon beau lièvre des neiges s'était récemment marié!!


En effet, Bruno a dit :
''Oui, je le veux.'' 



*Y avait-il des pelures de banane au champ un certain vendredi soir? 


Il aurait fallu demander aux vétérans
Trevor et Pierre qui avaient raté
des ballons faciles ayant glissé
en amorçant leur déplacement!



*Capitaine Reds avait été dans l'impossibilité d'arriver à temps pour le premier match d'un vendredi soir!


Pogné dans l'trafic, Sylvain avait dû se résoudre
à revirer d'bord plutôt que d'arriver en 5e manche
pour retourner chez lui à Chambly Beach!

Ouf! Tel que je le connais, il avait dû bénir
tous les saints du ciel ce soir-là!


*Jonathan a connu une soirée difficile au champ, alors qu'il avait eu toutes les misères du monde à juger les balles frappées vers lui et à les attraper, notamment lors d'une fatidique 3e manche des Sphinx face aux Galchenyuk!


Après le match, c'est un peu comme ça
que notre pauvre Jonathan se sentait.
Mauvaise journée au bureau.


*
Et c'est de ça que capitaine Sphinx avait l'air
dans cette fatidique 3e manche!
 






*Chose très rare, dans le match nul entre les Spartiates et Galchy, aucun coup sûr de plus d'un but n'avait été frappé! 17 simples!

*Entendu dans les estrades :
François C. : ''L'autre soir, il était minuit et je me suis loué Titanic. Bordel, personne m'a averti que ça durait 4 heures, ce film-là!''
Tony : ''C'est quoi ça louer Titanic à minuit? À cette heure-là, on loue des films porno!''
Marc B. : ''Anyway, les scénarios se ressemblent, ils finissent par couler!''




 *Parlant de naufrage, les Spartiates avaient marqué un gros total de 5 points en 3 matchs, dont 3 non mérités, sur 19 coups sûrs! 19, c'était exactement le nombre de CS que les Pirates avaient frappés dans leur match contre les Sphinx! La troupe à capitaine Girard pouvait se consoler avec sa défensive qui fut la meilleure du Méga weekend : 4 erreurs seulement, 2 de moins que les Pirates, dont aucune lors de leur défaite de 9 à 1 face aux Sphinx.

 *Lors d'une victoire de 5 à 4 de son équipe face aux Reds, Jonathan s'était présenté 2 fois au bâton avec les buts remplis et 2 fois il avait fait patate! C'est la raison pour laquelle il s'était puni en payant la bière à ses coéquipiers!

 



*Éric Rémi a probablement joué son meilleur match de la saison 2015 .... avec les Pirates! En effet, en plus de son coup sûr en 3 présences, il avait très bien lancé n'accordant qu'un seul BB et 4 points mérités en plus d'exceller en défensive!


De quoi te faire tatouer un coeur de Pirate, mon chéri!


*Alerte potin-potin de La Belette!! Nous ne reverrions plus notre sympathique Flower national pour le reste de la saison avec les Pirates qui avait dû retourner dans la ville de l'acier en vue de l'arrivée de la cigogne. L'heureux événement s'était produit quelques jours auparavant.


C'est une photo que Flower aurait envoyée à La Belette, 
mais je doute fortement de son authenticité!

 

*Le volcan Lemieux, qu'on croyait éteint depuis un bout, est entré en éruption dans un match de ses Sphinx face aux Reds! Tirant de l'arrière 11 à 6 en 4e, son coach au 3e avait envoyé Alex M. dans la gueule du loup alors qu'il n'y avait aucun retrait. Résultat : le loup l'a dévoré au marbre, son haut d'alignement n'a pas pu frapper et les Gris n'avaient finalement pas marqué!


J'avais conseillé à Chouchou de prendre 
exemple sur notre directeur : respirer par le nez!

*
Lui qui disait qu'il n'avait plus de puissance, 
Joey frappait son 16e circuit à vie,
une puissante claque!


*Entendu dans les estrades :

Pierre : ''Elle est pas bleue, la Lune!''
Guy : ''C'est le phénomène d'une 2e pleine lune dans un même mois qu'on appelle la Lune bleue.''
Pierre : ''Ah! L'astronomie est pas ma force.''


Guy n'avait rien répondu afin de probablement mieux savourer
ce moment de douce naïveté, d'innocence et d'ignorance.

*


Quand une équipe mène par 9 points au dernier tour au 
bâton, les chances qu'elle perde le match sont de quoi? 0,5%?


*Tard dans la saison, la dernière victoire des Galchenyuk remontait au 10 juillet alors qu'ils avaient vaincu les Sphinx 16 à 9. Depuis, ils affichaient un dossier 0-4-1.


''On a bien joué malgré notre défaite de 7 à 5 contre
les Pirates et le match nul de 2 à 2 contre les Spartiates
Depuis, on a donné 41 points et commis 18 erreurs
en 3 matchs pour 24 points non mérités (58%)
donnés à nos adversaires! Mais je suis confiant
qu'on va battre les Reds vendredi et terminer 2e.''

Malheureusement, ils ont perdu!

*Lors de leur dernier tour au bâton, tirant de l'arrière 9 à 0 face aux Reds, capitaine Sphinx aurait dit à ses 
joueurs : ''Les gars, on va pas se faire blanchir une 3e fois cette année? Ça nous prend quelques points au moins.'' Son équipe avait répondu avec 17!! Lui dont l'équipe s'était faite humilier 22 à 3 et 12 à 0 face aux Pirates dans ses 2 derniers matchs, qui était arrivé stressé et en retard en raison du trafic, qui jouait mal à l'arrêt-court donnant 5 points à l'adversaire, qui ne faisait pas trop bien au bâton (1 en 4) en plus des événements du vendredi précédant qu'il avait encore un peu pas mal sur le coeur, ce fut tout un cadeau réconfortant que son équipe lui a offert! Comme quoi la vie nous réserve parfois de bien belles surprises! Un cadeau du ciel?


Est-ce que la Lune bleue y a été pour quelque chose?
À moins que ce ne soit 
Jupiter qui s'en était mêlé? 

Ou les deux? Mystère.

*Un arbitre s'est rendu compte que David L. avait un bras puissant! Lors d'un jeu serré au marbre, il a eu la brillante idée de se placer non seulement juste à côté du marbre, et non pas en retrait comme tout arbitre sensé l'aurait fait, mais de dos au jeu!! Il a reçu la bombe de David dans le dos! Ouch!! Bravo, champion!


*Carlos filait plus ou moins un certain vendredi soir. Se remettant à peine d'une vaginite grimpante et d'une inflammation du clitoris, il avait quelques douleurs au dos. Trevor lui a alors prodigué un bon message pour le remettre d'aplomb puis, quelques minutes plus tard, à sa position de 3e but, il recevait un mauvais bond directement au visage! Oh misère!
  
*À 3 balles et 2 prises, Trevor a laissé passer une 3e prise qui était tombée presque en plein centre du tapis! Son sarcastique de capitaine n'avait pu s'empêcher de lui faire remarquer... sa belle patience!


Voici de quoi avait l'air Trevor après ce strike-out gênant!

 *Guy avait été à la hauteur un certain vendredi soir, soit une moyenne de 15 pieds, en accordant aucun point mérité dans les 2 matchs qu'il avait lancés!

 *Selon les stats et ma mémoire, aucune équipe n'avait connu une saison régulière parfaite comme celle qu'a connue mes beaux Pirates! Wow! Je vous lève encore mon chapeau!

 *Une fois rendu au 2e but, capitaine Galchy s'était rendu compte que David O., un remplaçant qui en était à son tout premier match dans le compétitif, était coach au 3e but! 


Aussi bien y placer une tondeuse à gazon!

*E5....E5....E5....E5....E5.... Capitaine Galchy s'était finalement décidé à déplacer Matthew la passoire du 3e but au champ droit dans un match contre les Reds

*Lors de leurs 9 dernières manches - les 2 dernières du 31 juillet et les 7 du vendredi précédant - contre les Reds, les Sphinx avaient marqué 31 points sur 42 coups sûrs, soit une moyenne de 3,44 points et 4,67 coups sûrs par manche!


Le tsunami gris!

*Ne frappant que pour une moyenne combinée de .208 avant le massacre de 22 à 3 subi aux mains des Pirates le 24 juillet, le quatuor Alex M., Power Pat, Paul et Sylvain G. s'était levé pour combiner une moyenne de .487 pour les Sphinx! Le duo Joey/Pierre? .261! Un quatuor à qui le capitaine et son cocapitaine devaient une grande partie de leur conquête de la 3e place via leur remontée miraculeuse du 31 juillet et de leur première victoire en séries!

 *La dernière équipe qui avait battu les Pirates avant leur première défaite survenue en séries 2015 : les Galchenyuk lors de la finale 2014!

 *Voici de quoi avait l'air Pierre après avoir regardé passer une 3e prise d'environ 23 pieds de haut lancée par Guy un certain vendredi soir. Selon sa mémoire pas toujours fiable, c'était une première à vie!


Une strike-out gênant survenu dans l'une de ses pires 
léthargies de ces dernières années : 5 en 22 pour 
une anémique moyenne de .227!

  

*Le seul et unique Power Pat à son beau Charles : ''Fais-tu ben des squats pour avoir un beau cul d'même?'' 

*Jamais deux joueurs n'avaient remporté le championnat des frappeurs! Encore moins trois! Oui, une autre première en 2015 : pas une double, mais une triple égalité en tête! Anthony, Troy et Guillaume sont nos 3 champions frappeurs ayant terminé la saison avec une moyenne au bâton de .500! Il s'agissait de la plus basse moyenne à vie pour un championnat des frappeurs. Le dernier ''record'', avait été enregistré par Sylvain L. l'an dernier avec sa moyenne de .565.


Moyenne de points mérités de Doc Mario 
contre les Pirates en deux matchs de séries, 
l'un avec les Galchenyuk et l'autre avec 
ses Sphinx : 0,50!


*Depuis son embauche à titre de dieu protecteur contre la pluie du compétitif de Maxima, Jupiter avait été parfait : aucune remise de pluie à partir du 19 juin! Et même si ce n'était pas dans son contrat, il avait donné un coup d'main au récréatif!


Merci, oh sexy et bénéfique Jupiter!


*Entendu alors que les estrades se vidaient après les finales :

Pierre à Sylvain D. et sa douce Marie-Josée : ''Bye! Bye! On se revoit à New York!''
Éric Rémi (si je me souviens bien) : ''Ça se place tellement bien dans une conversation ''Bye! Bye! On se revoit à New York!''
Normand : ''En tout cas, c'est mieux que ''Bye! Bye! On se revoit au sauna!!''


COUPE GROS PICHET D'BLONDE

Encore félicitations à Vincent, capitaine des Pirates, qui a remporté la coupe Gros Pichet d'Blonde!

 
Vinny a accumulé 14 points-étoiles!!




COUPE SERGE ST-LAURENT
  
Félicitations à Martin Bou. qui a remporté la coupe Serge St-Laurent en vertu d'une excellente moyenne de points mérités de 2,37. Il s'était classé de justesse ayant lancé au moins 9 matchs. Mention très honorable à Doc Mario qui en avait lancés 19 en conservant une excellente MPM de 3,86!


Encore bravo, mon sweet Martin!! 
C'est virtuellement 
que Serge lui remettait le casque d'or!



LES EXPOS À NEW YORK

Votre Hyène chérie a eu le plaisir d'accompagner Marc Be., Paul, Martin B., Doc Mario, Éric Rémi, Hugo, Charles, Vincent, Marc B., Sylvain D., Anthony et Pierre dans le cadre du tournoi Gotham Softball Classic 2015 à New York, qui s'est tenu lors du weekend de la fête du Travail, début septembre!


Vue aérienne des multiples terrains!


Nos Expos nous ont fait honneur compilant une fiche de 6 victoires et 2 défaites marquant 90 points contre 40! Une équipe (Four Play), suite à une défaite de 17 à 1 dans laquelle elle avait joué comme un pied, tellement poche et digne de la classe F, a menacé de placer un protêt arguant que les Expos auraient dû être classées dans le C et non le D. 

Pour être bien franche, je n'étais pas tout à fait en désaccord. Sylvain D., Charles, Vincent, Anthony, Pierre sont à mon avis des joueurs de C établis dont certains même pourraient très bien se débrouiller dans le B! Bref, je pense que nos Expos auraient fait très bonne figure dans le C. Zone grise. Mais ils n'allaient finalement pas, à mon grand soulagement, l'avoir aussi facile! C'est qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Et triompher sans gloire, c'est plate! Et s'ils étaient vraiment et purement une équipe de D, alors ils ont juste été vraiment très, très bons!


El Director, El Presidente et quelques uns des 246 tatouages d'Éric Rémi!


Les Expos ont été dominants en ronde préliminaire et semblaient se diriger vers une victoire plutôt facile en finale face aux Démons de New York, mais ils se sont soudainement éteints perdant le premier match face aux champions du D des dernières années de ce tournoi new-yorkais s'inclinant 9 à 5! Supposément boostés ou pas, la preuve, c'est que ça se joue sur le terrain!


Du bon temps en gang!


Toujours éteints et se dirigeant vers une extrêmement décevante défaite alors qu'ils tiraient de l'arrière 7 à 0 en 4e manche du second match de la grande finale, les Expos ont effectué une remontée spectaculaire pour finalement remporter la médaille d'or dans une victoire resplendissante de 12 à 7!

Célébration après la grande victoire!



Champions!!!



LES P'TITES VITES NEW-YORKAISES

*En route vers New York, dans les environs de Albany, Paul, au volant d'un mini-bus conduisant des membres de l'équipe des Expos, a frappé une idiotte de dinde sauvage qui, au beau milieu de la route, picossait sur le cadavre de nous ne savons trop quoi! Paulo a dû faire preuve de vigilance au volant pour ne pas faire en sorte que ce weekend ne se transforme en cauchemar!

Une dinde devenue pintade géante qui fut l'objet de multiples 
fous rires durant le trajet menant 7 des Expos à New York!


*Charles, Vincent, Pierre et Marc ont dû changer 3 fois de rame de métro afin de se rendre au Yankee Stadium! 4 têtes de linottes perdues dans le métro de New York!!!

Superbe soirée d'été entre copains!


 
Le sourire lumineux de mon beau Vinny, 
gracieuseté du voltigeur de droite des Yankees!


*
Prendre l'énergie de la nature avant la finale!


*Une amicale compétition s'est installée entre Sylvain D., Anthony et Pierre qui frappaient comme des... démons! C'est finalement Pierre qui remporta le derby de la meilleure moyenne au bâton!

Sylvain D. et son bâton magique qui a aidé Pierre à remporter le titre 
de Joueur étoile grâce notamment à sa moyenne au bâton de .708!


*Alors que rien n'allait pour les Expos dans le 2e match de la finale, Capitaine Mario a décidé qu'Éric Rémi allait frapper à la place de Paul qui avait connu un bon début de tournoi, mais qui était en léthargie le dimanche. Mario, sur le point d'aller frapper, demande donc à Pierre de lui faire le message. ''Non, pas question! Je frappe mal, je veux pas y aller!'' fut la réponse d'Éric à Pierre qui est retourné auprès de son capitaine. ''Ben là....'' Pierre retourne auprès d'Éric : ''TU vas frapper NOW!'' avec un ton, disons, insistant. Éric a remis sa feuille de marquage à Paul et a docilement obéi à l'ordre. Il a ensuite frappé un coup sûr clé dans la remontée spectaculaire qui a permis aux Expos de prendre les devants 8 à 7!


Notre tête de cochon nationale a reçu
le titre d'étincelle du tournoi! La bougie
d'allumage qui a mené
son équipe à la grande victoire!

*Attention! Refuser un ''terrible'' détour d'une vingtaine de kilomètres sur un parcours total de plus de 600 kilomètres pourrait dangereusement compromettre la possibilité d'avoir dans votre équipe, dans le cadre d'un gros tournoi, un joueur ayant le potentiel d'afficher une moyenne de .708 (17 coups sûrs en 24)! Et vous priver d'une sérieuse option sur la médaille d'or! 





*En hommage à la pauvre bête écrasée par Paul, dans le cadre du 25e anniversaire de Maxima, aura lieu un événement parallèle : le Festival de la pintade géante! Entre autres au programme, manèges, clowns, jeux, tours de montgolfière en forme de pintade géante et voitures tamponneuses pourchassant.... des pintades géantes!

Maxima négocierait fort afin d'obtenir l'approbation de la SPCA.



Tony, l'organisateur du festival, vous promet des heures et des heures de plaisir!!


*
Capitaine Mario, grand manitou de ce superbe et très agréable séjour!


*

Nos Expos ont exorcisé et détrôné les Démons!


*
 
Merci à sweet Marie-Josée pour ses encouragements et ses photos!




Voilà, c'est tout pour 2015!! Bonne année 2016, mes amours, et....à la procHyène xxx