31 décembre 2017

BONNE ANNÉE 2018!!!!

Salut mes poussinets et poussinettes!!!!

Eh oui! Alors que vous me pensiez probablement disparue jusqu'à la saison prochaine, me revoici pour une dernière fois cette année! Un cadeau surprise, pour vous seulement, en cette période des Fêtes qui, j'espère, vous aura été des plus agréables! J'aurais pu publier une bonne partie de cette chronique fin septembre, mais j'ai finalement décidé de la réserver pour cette période de réjouissance, et s'il y a une chose de réjouissante dans notre monde de fou, c'est bien une chronique de votre bonne vieille Hyène adorée, non? 😎 Revue de la saison 2017, les Expos à Ottawa, mon gala ''hors d'ondes'' et plus! Tout d'abord, faisons un retour sur le party de fin de saison. 

PARTY DE FIN DE SAISON 2017

Du glamour des partys des dernières années, où on nous en mettait plein la vue avec des jeux, les montages des meilleurs exploits défensifs et moments cocasses de Jonathan K., les nominations spectaculaires avec photos des nommé(e)s sur écran, musique de gala et la voix radiophonique de notre ex-président, ce fut plutôt un party à la bonne franquette, très modeste, mais bon, le plaisir était tout de même au rendez-vous.


Notre coanimateur Claude-Andray qui, cette année,
 y est allé molo sur la boésson, en compagnie
du maître de cérémonie Marc ''Papillon'' Beaudoin!

Autant on en avait peut-être trop mis dans les années passées, autant, j'ai l'impression, on n'a pas voulu trop se forcer cette année. Ce qui n'enlève rien à tous ceux et celles qui ont donné de leur temps pour la réussite du party, principalement notre président Marc Bouchard qui, selon mes sources, se serait tapé une grosse partie de la job d'organisation!


Marc en sera à sa 2e année en
tant que président de Maxima!

Beaucoup moins de prix ont été remis, et je trouve ça dommage. Il y aurait eu une façon d'en remettre davantage, mais en rafale pour ne pas que ce soit trop long comme par les années passées. C'est pourquoi j'ai organisé un gala ''hors d'onde'' dont les résultats seront dévoilés plus loin. Mais tout d'abord, voici un retour sur nos trois nouveaux intronisés au Temple de la renommée de Maxima.

LES INTRONISÉS 2017



Pierre a eu l'honneur de présenter les trois nouveaux membres du Temple lors du party de fin de saison. La nervosité, l'émotion et la volonté de ne pas trop s'étirer a fait en sorte qu'il a omis ou oublié certains passages des textes qu'il avait préparés pour ses trois amis. Il m'a donc demandé de publier certains passages oubliés ou omis, mais j'ai décidé de publier ses textes dans leur intégralité! Je peux bien faire ça pour mon chouchou adoré!


MARIO

C'est en mai 2004, il y a de cela un peu plus de 13 ans, qu'il a fait ses débuts dans Maxima avec les Aigles de la division masculine, qui est maintenant la division compétitive. Il n'avait à peu près jamais joué à la balle. J'étais le capitaine des Aigles 2004 et je vous confirme que ça paraissait qu'il n'avait presque jamais joué à la balle dans ses premiers matchs. 0 en 4, 0 en 3, 0 en 4, 0 en 4... En bon capitaine patient que je suis, je l'encourageais: ça va venir, lâche pas! 0 en 3, 0 en 4, 0 en 3.... Bref, il était, je pense, 0 en 20 quand il a finalement frappé son tout premier coup sûr! Alleluia!! C'était le premier de ses 652 coups sûrs, dont 334 dans le compétitif et 318 dans le récréatif! Moyenne à vie de .442 dans le compétitif et .614 dans le récréatif, il a joué un total de 369 matchs. Il est devenu au fil des ans un redoutable et efficace premier frappeur, se rendant sur les buts régulièrement via le coup sûr ou le but sur balle. 



De très bonnes statistiques, oui, très bon lanceur et.... bon voltigeur, oui, mais il a aussi régulièrement mis sa profession de médecin au service d'éclopés de Maxima: épaules déboîtées, doigts fêlés, nez cassés, vaginites grimpantes ou hémorroïdes! Il s'est aussi beaucoup impliqué comme membres du C.A. en tant que secrétaire, capitaine, notamment des fameux Mustang, et dans l'organisation de plusieurs de nos partys de fin de saison. 


Mais là où il s'est particulièrement démarqué, c'est par son implication en tant qu'organisateur, logisticien et capitaine dans le cadre de multiples tournois au fil de ces 13 années: Montréal, Ottawa, Toronto, Boston, Chicago, New York, Dallas, Columbus et j'en passe! Réservations de chambres d'hôtel, de billets d'avion, de voitures de location, de restaurants pour les soupers d'équipe précédés des fameux 5 à 7 d'équipe dans sa chambre d'hôtel pour le dévoilement des statistiques et autres activités comme tâter les fesses de beaux Américains sur une piste de danse après avoir consommé plusieurs Cosmopolitan!



Bref, des souvenirs mémorables avec lui, des tournois qui n'auraient pas été aussi l'fun sans lui. Maxima ne serait pas aussi l'fun sans lui. Capitaine Sphinx 2017 n'avait pas autant de fun sans lui. La vie ne serait pas aussi l'fun sans lui. Parlez-en à son mari, Éric-Rémi. On dit que nul n'est indispensable. Pas vrai. Pour moi, il est indispensable: le 9e membre de Maxima intronisé au Temple de la renommée, mon ami Mario D.!


On peut voir la surprise de Mario qui ne
s'attendait absolument pas à cet honneur!!


ANTHONY

Il a fait ses débuts avec Maxima en 1995, mais n'a joué qu'un seul match comme substitut. Les années ont passé sans qu'on le revoit. On s'est dit: bof, un feu de paille. Y est ben cute, y est ben bon, mais on le reverra probablement plus. Mais non! 7 ans plus tard, en 2002, il était de retour pour de bon et commençait une longue carrière dans Maxima avec les Faucons dans le récréatif et avec les Taz dans le compétitif. Il a compilé d'excellentes statistiques: 7e meilleure moyenne à vie, .483 , parmi les joueurs actifs du compétitif et cochampion frappeur en 2015. Moyenne à vie de .671 dans le récréatif et champion frappeur en 2015, 2014, 2007 et 2004 en plus d'exceller en défense à l'arrêt-court grâce à son bras canon, pas toujours précis, parlez-en à quelques spectateurs dans les estrades lors du tournoi d'Ottawa en juin dernier!



Il a joué un grand total de 458 matchs et a été rarement absent en plus de remplacer régulièrement pas juste parce qu'il aime jouer à la balle, mais parce qu'il est d'une grande générosité. Il est devenu un véritable ami pour moi lors d'un tournoi à Seattle en 2008. Pendant une soirée bien arrosée quelque part au centre-ville, j'étais, disons, dans un état très second et, malgré le plaisir que j'avais à danser et cruiser les beaux mecs au péril, parfois, de mon intégrité physique, je me sentais, disons, vulnérable, craignant d'être laissé à moi-même dans une ville inconnue.  À un moment donné, je lui ai dit: lâche-moi pas! Il est resté avec moi jusqu'à la fin m'accompagnant en sécurité jusqu'à ma chambre d'hôtel. 



Il y a de cela quelques années, il a décidé de s'impliquer dans le C.A. de Maxima en tant que directeur du récréatif puis du compétitif. Il est une des raisons pour lesquelles j'ai prolongé ma présidence jusqu'à l'an dernier. Contre vents et marées, malgré les pluies de 2015 les mardis du récréatif et celles de cette saison les vendredis du compétitif, et malgré les dures épreuves que la vie lui a apportées récemment, il garde le cap, restant fidèle à Maxima en tant que joueur et administrateur. Le 10e membre de Maxima intronisé au Temple de la renommée, mon ami Anthony Gaudreault!


Les boys, simonac, on regarde la caméra svp!!!!


MARC

C'est en 2002 qu'il s'est pointé dans Maxima avec sa belle p'tite face avec le Parking dans le compétitif et avec les Chevaliers dans le récréatif. Il a joué un total de 495 matchs compilant une moyenne à vie de .504 dans le récréatif et .406 dans le compétitif. Comment réussit-il à compiler d'aussi bonnes statistiques offensives avec sa swing de golfeur faisant un coup d'approche avec son pitching wedge? Je sais pas! Mais ça marche! Il est de plus un coureur très rapide qui peut vous transformer un simple en un double facilement. 




Défensivement, il aura été l'un des joueurs les plus polyvalents de l'histoire de la ligue: lanceur, 1er but, 2e but, arrêt-court, 3e but, voltigeur, receveur! Toute équipe peut se compter privilégiée de l'avoir dans ses rangs. Pour un capitaine, sa polyvalence est fort précieuse. Sa polyvalence et son doux caractère, cool, calme, agréable. On aime l'avoir à nos côtés. Il est apaisant.


Il est une autre des raisons pour lesquelles j'ai fait une Dominique Michel de moi comme président. Sa précieuse implication dans Maxima a fait en sorte que j'ai reporté à plusieurs reprises ma retraite comme président. Une retraite que j'ai finalement prise en paix parce que je savais que mon remplaçant allait être de taille. Et ce n'est pas n'importe qui peut remplacer de façon compétente un membre du Temple de la renommée de Maxima et surtout lauréat du trophée Claude Mailhot, prestigieux prix remis par Équipe Montréal! Une grosse pointure à chausser quand même! 😉



Maxima est une ligue de balle en santé ayant une très bonne réputation grâce au travail de plusieurs personnes, dont une partie se trouve ici-même ce soir. Et on doit beaucoup à une de ces personnes, l'homme aux millions de bonnes idées,  l'actuel président de Maxima et 11e membre intronisé au Temple de la renommée de Maxima, mon ami Marc Bouchard!


Pierre semble reconnaissant à Marc
de cacher sa bedaine avec son cadre!



Félicitations, les beaux garçons,
amplement mérité!


Une partie des 11 membres
intronisés au Temple depuis 2014!

Qui seront les prochains? 

LE GALA ''HORS D'ONDES'' DE LA HYÈNE

Plusieurs catégories de prix ont été flushées au dernier party. J'ai donc pallié à cela en y allant de mes propres nominations et gagnants, mais seulement pour le compétitif n'ayant pas suffisamment assisté aux matchs du récréatif. Désolé, Mesdames et Messieurs.

DIVISION COMPÉTITIVE 2017

MEILLEUR COTÉ 17
-Troy 
-Anthony
-Sébastien B.

Et le gagnant est SÉBASTIEN B. pour sa moyenne de .429, 4 circuits, 17 PP et 16 PC, meilleur moyenne de puissance (.786), moyenne de présence sur les buts de .489 et constance en défensive!

MEILLEUR COTÉ 16
-Vincent
-Pierre 
-Charles

Et le gagnant est VINCENT pour sa moyenne de .490, 2e pour les points comptés (PC) avec 19 et sa constance en défensive!


Vincent et David, capitaines des grands champions 2017,
les Pirates et les Géants!

MEILLEUR COTÉ 15
-Alexandre D. 
-Rick
-Joey

Et le gagnant est JOEY! Notre champion frappeur (.519), 2e pour les points comptés (PC) avec 19 et également solide en défensive!

MEILLEUR COTÉ 13 et 14
-Marc 
-Sébastien C.
-Pierre-Luc

Et le gagnant est SÉBASTIEN C. avec sa moyenne de .400, 3 circuits, 14 PC, mais surtout 2e meilleure moyenne de puissance (.778) et meilleur producteur de points (PP) avec 23!

MEILLEUR COTÉ 12
-Martin 
-Trevor
-Brett 

Et le gagnant est TREVOR avec sa moyenne de .400, moyenne de présence sur les buts de .515 grâce à ses 7 buts sur balles (BB) et solide en défensive!


Trevor en compagnie de Paul!

MEILLEUR COTÉ 9, 10 et 11
-Clodia
-Alex M.
-Paul

Et le gagnant est ALEX M. avec sa moyenne de .432 et sa fiabilité en défensive!


Alex a également remporté
le titre de joueur le plus amélioré!

RETOUR DE L'ANNÉE
-Alex M.
-Joey 
-Pierre

Et le gagnant est JOEY qui, comme les deux autres nommés, a connu une saison 2016 moyenne (.390) pour revenir en grande force en 2017 augmentant sa moyenne au bâton de 129 points et remportant en plus le championnat des frappeurs!

MVP PIRATES
-Vincent
-Alex
-Sébastien

Et le gagnant est VINCENT, 3e meilleur frappeur de la division (.490), 4e meilleure moyenne de puissance (.653), 2e meilleur marqueur de points (19) et solide en défensive!


Capitaine Vinny, une partie de ses Pirates
et l'incontournable Claude-Andray!

MVP REDS
-Joey
-Trevor
-Sébastien M.

Et le gagnant est JOEY, champion frappeur!

MVP SPHINX
-Troy
-Anthony
-Pierre

Et le gagnant est PIERRE, 3e meilleure moyenne de la division (.490), 2e meilleur producteur de points (19) et 4e meilleure moyenne de puissance (.653)!


Pierre et son indispensable!

MVP EL JUMELGI
-Sébastien C.
-Alexandre D.
-Marc

Et le gagnant est SÉBASTIEN C. avec sa moyenne de .400, 3 circuits, 14 PC, mais surtout 2e meilleure moyenne de puissance (.778) et meilleur producteur de points (23)!


PLATEAUX À VIE : COMPÉTITIF

*En séries, Marc B. a atteint le cap des 300 parties jouées (PJ)!

*Dans les derniers matchs de la saison, Joey a atteint le cap des 900 apparitions officielles au bâton (AB). En ajoutant ses 60 BB et ses 18 SAC, il lui manque donc trois présences au bâton (997) pour atteindre le plateau des 1000!

*Le dernier coup sûr de la saison de Pierre était son 400e simple (S)!

*Le dernier coup sûr de la saison de Trevor était son 300e (CS)!




C'est sous une chaleur accablante, exceptionnelle pour cette période de l'année, que nos représentants maximiens ont participé à ce tournoi qui s'est tenu les 10 et 11 juin dernier dans la capitale canadienne, dont le logisticien et capitaine était notre Mario national, son tout dernier tournoi, selon ses dires. Ouais, on verra, ma Dodo! 

J'ai eu le plaisir de les accompagner en tant que chroniqueuse officielle aux côtés de leur supportrice officielle, la charmante et jolie Marie-Josée, épouse de Sylvain D. Nous avons toutes les deux regardé les matchs en papotant comme des commères tout en buvant beaucoup d'eau et en cherchant de l'ombre tant bien que mal!


L'adorable et fidèle MJD!

C'est mon ami Erik qui m'a hébergé pour deux nuits.


Erik Karlsson, capitaine des pauvres
Sénateurs qui connaissent une saison 2017-2018
encore plus misérable que le misérable CH!

Un tournoi composé de huit équipes, une de B, B pour boostée à l'os, une de D fort (nos Expos) et les six autres, du D plus ou moins faible voire même du E! Les organisateurs n'ont pas jugé bon d'utiliser un système de cotation afin d'éviter la présence d'une ou des équipes beaucoup trop fortes ou beaucoup trop faibles. 

Il faut dire que c'était le premier tournoi qu'ils organisaient. J'imagine qu'ils vont apprendre de leurs erreurs, mais côté parité, ce fut un gros zéro! C'est bien cool l'aspect social, le trip de gang pour un weekend, mais pour l'aspect compétition, quand tu sais fort bien avant même d'avoir dîné le samedi que ton équipe n'a aucune chance de gagner le tournoi, c'est plutôt poche! 


Phoque, on a aucune chance, me suis-je dit
vers 10h30 le samedi matin après avoir appris
que l'équipe boostée venait de commettre
une véritable boucherie!

Pas super l'fun, donc, de se déplacer à l'extérieur pour près de trois jours, faire autour de 6 heures de route aller-retour et dépenser quelques centaines de dollars pour au bout du compte se faire massacrer 33 à 7 en finale sous 33 Celsius avec le facteur humidex!! Mais bon, il ne faut pas non plus en faire un drame! Ce fut somme toute un agréable weekend avec mes maximiens chéris.


Les Expos: Sylvain, Paul, Anthony, 
Mario, Jonathan K., Marc B., Éric Rémi, 
Guy, Trevor, Pierre, Martin et Marc Be.


L'équipe boostée, après avoir défoncé ses rivaux par des scores moyens du genre 28 à 5, a fait à peu près de même avec nos Expos en finale, deux fois plutôt qu'une puisque c'était un tournoi double élimination et que nos Montréalais étaient invaincus ayant joué de la bonne balle. Cette bande d'arrogants, à genre 23 à 4 en 3e manche, ne se gênait pas pour prendre des buts supplémentaires et courir de toutes leurs forces, les humiliant davantage. Zéro classe et zéro esprit sportif. Écoeuré, Capitaine Mario a déclaré forfait avant la fin des deux matchs. Certains voulaient déclarer forfait, et donc ne pas jouer le second match de la finale après une première défaite humiliante, mais l'équipe a finalement décidé, par respect pour les organisateurs, de se faire massacrer une seconde fois! Masochistes, nos Expos?





LES P'TITES VITES D'OTTAWA

*Si c'était effectivement son dernier tournoi à vie, Doc Mario se sera retiré dans la gloire ayant été le meilleure frappeur de son équipe!

1- Mario : 607
2- Guy : 593
3- Sylvain : 577
4- Anthony : 571
5- Pierre : 536
6- Marc : 500
 -  Paul : 500
8- Jonathan : 385
9- Trevor : 379
10- Marc Be. : 377
11- Éric Rémi : 350
12- Martin : 333

*La clôture n'était pas aussi éloignée qu'à Lafontaine, mais le niveau de difficulté à frapper des circuits était quand même relativement élevé, à part pour l'équipe boostée qui a dû en frapper 40 en tout! Ce qui n'a pas empêché Guy de démontrer une puissance qu'on ne lui connaissait pas vraiment! Bang!!! Non seulement il a frappé un circuit, mais c'était ni plus ni moins qu'un grand chelem! Sylvain et Pierre ont également frappé la longue balle, alors que Jonathan est passé bien près avec son nouveau super bâton multicolore que Guy a d'ailleurs qualifié de quelque chose comme bâton Mickey Mouse!! 😆

*Tony a fait quelques lancers, disons, hors cible de sa position d'arrêt-court méritant ainsi trois toutous après avoir atteint des spectateurs terrorisés dans les estrades!




*Tous les joueurs et leurs épouses logeaient dans une chambre d'hôtel sauf Paul qui a été hébergé par l'habitant!

*Le dimanche, Pierre n'avait plus de jambes! À tel point qu'à un moment donné, la ''gazelle'' à Sylvain l'a remplacé comme coureur de courtoisie!! De plus, pendant un match, il a demandé à son capitaine de le remplacer au 2e but! C'est Éric-Rémi qui a pris sa place! Il se débrouillait plutôt bien à cette position jusqu'à ce qu'il se fracture un doigt!! Misère! Notre ex-président s'en voulait!


Fracture du sésamoïde! Ce qui a fait dire
 plus tard à Sylvain D. qu'il aimait ça
 les graines de sésamoïde! 
😂

*Notre doyen Trevor a été l'un des rares, sinon le seul joueur de l'équipe à jouer tous les matchs et TOUTES les manches sous cette chaleur accablante! Il a même glissé comme coureur et plongé en défensive sur un hospitalier terrain de gravelle!!! Attachez-le quelqu'un!!!

*Le règlement du tournoi voulait que les frappeurs cognant un circuit ne contournent pas les buts afin d'aller eux-mêmes chercher et ramener leur balle! Un bon samaritain de l'équipe adverse, voyant bien que Pierre peinait à marcher, s'est offert pour aller la chercher à sa place! Gentil garçon!

*Les buts étaient tellement rapprochés (genre 50 pieds??) que les avants-champs avaient d'affaire à dégainer vite-vite pour tenter de retirer les coureurs! On aurait cru un terrain configuré pour des joueurs de 8-9 ans! Pourquoi ne pas les avoir mis à une distance d'au moins 60 pieds? Parce qu'ils étaient carrément vissés dans le beau terrain de gravelle! Impossible de les déplacer! Broche à foin!!! 

*Les abris des joueurs était quasiment aux champs gauche et droit! Fallait crier fort pour que les frappeurs entendent les encouragements de leurs coéquipiers! Broche à foin!

*Paul a connu un excellent tournoi frappant pour une moyenne bien au-delà de sa moyenne à vie, soit 500! Mais qu'est-ce ou qui l'a fouetté ainsi? L'indigène ottawaïen? 😜



*Tony a souvent été retiré par l'arbitre pour être sorti de la boîte des frappeurs! Une boîte de sardines, si vous voulez mon avis! Même que Mario, qui venait de frapper un coup sûr contre l'équipe boostée qui menait genre 18 à 2 en finale, a été déclaré retiré pour l'avoir dépassé de genre 2 centimètres! Come on, l'arbitre, c'est 18 à 2!!!

*Non seulement Pierre n'avait plus de jambes le dimanche, mais son bras était défectueux durant tout le tournoi! Il lançait tout croche! Misère!

*Comme receveur, Paul avait de la difficulté à bien relayer la balle au lanceur. Pierre lui a conseillé de lancer par en-dessous. Plus tard, après que Pierre eut encore lancé tout croche de son 3e but, Paul lui dit de l'abris: ''Lance par en-dessous!!!'' Hahahaha!! Ce sacré Paulo!!!

*Comme c'est souvent le cas lors des soupers d'équipes du samedi soir au resto lors de tournois, l'attente avant de manger fut interminable: un bon deux heures! En plus, au moment de payer, la machine à carte de crédit a flanché! Sortir de là fut interminable!

*Samedi soir, 22 heures, belle soirée chaude de juin, le nightlife d'Ottawa était aussi excitant que celui de Kuujjuaq! Une bien jolie ville, mais ....





BYE BYE 2017!

Voici des extraits des cinq chroniques que j'ai pondues et mises à jour en guise de résumé de la saison 2017.

CHRONIQUE DU 9 JUIN

Le mauvais temps et le tournoi d'Ottawa ont fait en sorte que seulement quatre matchs sur une possibilité de dix avaient été joués jusque-là. La division compétitive allait-elle vivre le cauchemar 2015 du récréatif? Presque.


Jupiter allait-il être à la hauteur? Non!

La saison devait commencer le 12 mai, mais un printemps merdique a forcé la Ville à n'ouvrir les terrains que la semaine suivante.


*Plusieurs Pirates devaient être absents pour la première semaine de matchs le 19 mai ayant acheté des billets afin d'assister à une partie des séries éliminatoires de la LNH opposant les Penguins et les Sénateurs à Ottawa. Quand ils ont su que leur copain Marc-André n'allait pas garder les buts au profit de.... chose, là, Matt Murray, ils ont vendu leurs billets et ont préféré être présents pour l'ouverture de la saison du compétitif de Maxima! Des vrais Maximiens! Des vrais champions! Comme Marc-André, l'équipe d'abord!


Les deux matchs du 2 juin ont été joués, 
mais dans des conditions misérables!




Les Pirates ont compensé leurs sept horreurs en frappant deux fois plus de coups sûrs que les Reds (21 contre 10) dans une victoire de 13 à 7! Tous les frappeurs des Pirates ont frappé au moins un coup sûr, 8 sur 11 en ont frappés deux et plus, dont trois par le remplaçant Siruss qui s'est payé un joyeux festin de sept points produits! Wow!!




El Jumelgi a marqué 11 points non mérités et, malgré les 18 coups sûrs et les 13 points marqués des Sphinx, ils se sont sauvés avec une victoire de 16 à 13!


*Capitaine Sphinx s'est désisté le 2 juin, chose très rare. Il semble qu'il n'avait pas envie de se taper le trafic causé par le Tour de nuit, de jouer dans la bouette pis l'frette pis la pluie et qu'il ait décidé de rester dans son 450! 


''Ouais! Jouer dans la bouette
n'est plus de mon âge'', m'avait-t-il dit.


CHRONIQUE DU 21 JUILLET

Oh là là! Pas facile, cette saison 2017 du compétitif! Avant les matchs du 7 juillet, on n'avait eu droit qu'à deux vendredis de balle sur une possibilité de huit en raison de la pluie, du tournoi à Ottawa et de la stupidité de la Ville! C'est pourquoi, le 30 juin au soir, je congédiais le dieu de Maxima, Jupiter! Trop, c'était trop! 

Le lendemain, après plusieurs coups d'fil, j'avais finalement embauché notre nouveau dieu que je vous présentais avec plaisir:


Hélios, dieu du Soleil !





Le 7 juillet, dans le premier match d'un double, une première manche de cinq points avait suffi aux Rouges pour l'emporter 6 à 4! Fait rare, la troupe à Sylvain n'avait commis aucune erreur contre deux seulement pour El Jumelgi, qui avait dominé au chapitre des coups-sûrs, 15 à 11. Dans le deuxième match, un simple de Trevor en début de 3e manche produisait le 4e point de son équipe, qui s'avérait le point produit gagnant, dans un gain de 6 à 3 des Reds! Cette fois, c'est El Jumelgi qui n'avait commis aucune erreur contre deux pour les Rouges!

Le 14 juillet, menant 8 à 4 en fin de 6e manche, deux erreurs douteuses du 2e but des Reds pavait la voie à une manche de cinq points non mérités aux Pirates qui, malgré leur sept autres horreurs, l'avait emporté 9 à 8!






*Pendant qu'Anthony se débattait pour faire débarrer le parc et faire installer les buts le 7 juillet, Sylvain y est allé d'une de ses douces bitcheries dont lui seul a le secret:


''En tout cas, ça marchait mieux
quand Lemieux était président
!'' 



*Depuis le début de la saison, 33 des 52 points accordés (63%) par les Sphinx avaient été le résultat d'horreurs!


(Image tirée du film Evil Dead, 1981)



*7 juillet. Petit ballon facile pas très loin de Siruss au 1er but. Il ne bouge pas. Trevor a dû se démener comme un diable dans l'eau bénite, de son 2e but, pour aller capter la balle! Capitaine Pierre tente tant bien que mal de contenir son exaspération au 3e but et Tony, de sa positon d'arrêt-court, rigole!

*14 juillet. Petit ballon facile pas très loin de Siruss au 1er but. Il ne bouge pas. Marco a dû se démener comme un diable dans l'eau bénite, de son 2e but, pour aller capter la balle! Capitaine Pierre tente tant bien que mal de contenir son exaspération au 3e but et Tony, de sa positon d'arrêt-court, rigole!

*Marcounet (.500) continuait sur sa belle lancée de l'année 2016, alors qu'il frappait pour presque 100 points de plus que sa moyenne à vie (.405)! Sa nouvelle fonction de président ne semblait pas trop le stresser.


Comme du bon vin,
meilleur en vieillissant!

 *Parlant de bon vin, après des cuvées 2015 (.397) et 2016 (.390) ordinaires, bien en-dessous de sa moyenne à vie (.526), il semblait que le Chianti Joey 2017 allait s'avérer un excellent millésime avec sa belle moyenne de .531 en 9 matchs! Il allait finalement remporter le championnat des frappeurs!


Joey avec son équipe, les Sphinx,
grands champions 2015!


CHRONIQUE DU 9 AOÛT

Eh bien!!! Quatre vendredis de balle de suite depuis que j'avais embauché Hélios! Malheureusement, la belle séquence s'était arrêtée le vendredi précédant. 4 en 5, moyenne de .800, c'était quand même excellent! 

El Jumelgi, qui en était à sa 2e saison dans Maxima, avait fait subir la seule défaite des Pirates (9 à 2) jusque là, eux qui avaient tout de même eu du fil à retordre dans quatre de leurs sept victoires face aux Reds (4 à 1 et 9 à 8), aux Sphinx (11 à 9) et à El Jumelgi (6 à 5).

Les Pirates, malgré une défensive ordinaire (la pire avec les Sphinx) et une offensive correcte (3e derrière les Sphinx et El Jumelgi), se démarquaient avec une seule défaite en huit matchs. 


J'avais prédis une finale Pirates-El Jumelgi, ce qui fut le cas! Les Sphinx avaient une aussi bonne offensive que ces deux équipes, les deux premières au classement, mais donnaient trop de cadeaux en raison de leur défensive erratique, alors que les Reds, malgré leur excellente défensive, montraient une offensive aussi intimidante qu'une perruche face à un cobra royal!


Le 21 juillet, menant 4 à 2 après six manches, deux malencontreux buts sur balles accordés par le lanceur des Sphinx, dont la défensive n'avait commis aucune erreur, aidaient les Reds à créer l'égalité dans un match nul de 4 à 4. Les Rouges avaient commis la seule erreur dans ce très beau match de balle. Le 28 juillet, tirant de l'arrière 8 à 2 en fin de 4e manche, les Sphinx avaient encore dû jouer de la balle de rattrapage pour finalement l'emporter lors de leur tout dernier tour au bâton, 10 à 9! Menant 9 à 8 en fin de 7e manche, les Rouges avaient vu les trois premiers frappeurs des Bleus remplir les buts pour Rodrigo qui a frappé un simple gagnant de deux points!


Le 28 juillet, un arbitre carrément mauvais, après une dizaine de très mauvais ''call'', s'était frotté à Sylvain, toujours adorable et cool sur un terrain de balle, mais quand même, disons-le, qui ne devait pas être trop de bonne humeur de son 0 en 5 jusque-là et de sa moyenne en bas de .300! ''Prise'' sur une balle qui avait clairement tombé à l'extérieur du tapis! Je pense même que Rodrigo au champ gauche l'avait vu balle! Capitaine Reds a contesté sans éclat, doucement, pour ensuite se faire éjecter du match! What???? J'ai su le lendemain, via Facebook, ce que notre Sylvain national avait entre autres dit à l'arbitre: 


''T'as les yeux plein d'marde!'' 


*La défensive des Sphinx avait été superbe le 21 juillet ne commettant aucune erreur dans un match nul de 4 à 4 face aux Reds. Le match suivant, le 28 juillet contre El Jumelgi10 horreurs dans une gênante défaite de 18 à 7!!!! Capitaine Sphinx était pas content!

*Le 21 juilletPaulo frappait deux beaux coups sûrs pour ainsi s'éloigner des bas fonds du classement des frappeurs!


Belle photo de Paul en compagnie de Marc-André,
ex-membre des champions 

de la Coupe Stanley 2016 et 2017,
les Penguins de Pittsburgh!

*Joey était très sollicité comme remplaçant! En effet, il avait joué 15 des 16 matchs de la division! Et quelle saison il connaissait! Il a frappé au moins un coup sûr dans chacun de ses 15 matchs, dont seulement quatre matchs d'un seul coup sûr! 


Le 28 juillet, dans ses trois matchs, 
Sweet Joey combinait un superbe  8 en 11, 4 PC et 3 PP!


''Pour une fois que j'étais libre,
y a fallu qui pleuve le 4 août!
Braaavoooo, Hélios!
Qu'on ramène donc Jupiter!!!
Hic! Santé!''

CHRONIQUE DU 13 AOÛT

Un gros bravo aux Pirates qui remportaient un autre championnat, mais qui n'avait pas été gagné aussi facilement que leur fiche de 10 victoires et une défaite ne l'indiquait. Leur différentiel points pour et points contre n'a été que de + 30, contrairement à leur ridicule différentiel de + 123 lors de leur parfaite saison 2015 de 14-0! 


Impressionnante fiche 
à vie en sept saisons 
régulières de 57-20-4!

Le 15 août, j'assistais à un match de séries du récréatif au nouveau Walter-Stewart où j'ai été témoin d'une remontée spectaculaire des Géants qui ont battu les CubsEn effet, tirant de l'arrière 11 à 6 à leur dernier tour au bâton, la bande à Matthew/David marquait pas moins de six points en 7e manche pour l'emporter in-extremis 12 à 11!

De leur côté, les Chevaliers avaient obtenu leur laissez-passer pour la finale en battant les Cubs 10 à 1. Les deux premières équipes au classement régulier allaient s'affronter en grande finale. J'y aurais assistée le mardi suivant, mais pour la première fois de la saison, la pluie s'en était mêlée! La finale avait donc été reportée au mardi 29 août.

*Chacune des quatre équipes du compétitif avait joué 11 des 12 matchs prévus à la saison régulière, ce qui n'était pas si mal compte tenu des nombreux vendredis annulés!



CHRONIQUE DU 16 SEPTEMBRE

Le premier match des séries du compétitif s'est tenu le 25 août, un bijou de match ponctué de superbes jeux défensifs des deux équipes jusqu'à ce qu'El Jumelgi ouvre les écluses à partir de la 4e manche marquant pas moins de 11 points en 7e pour ainsi écrapoutiller les Sphinx, qui avaient frappé un impressionnant total de six coups sûrs, 19 à 4!

Dans le second match, la troupe à Sylvain avait tenu tête à celle de Vinny, qui menait 9 à 8 en 4e, avant que la défensive des Rouges ne fasse cadeau de cinq points sur cinq erreurs (dont quatre en 4e) aux Pirates qui l'emportaient 15 à 8!

Lors du 3e match, en 7e manche, tirant de l'arrière 10 à 5, Paul, avec un but sur balles, et Florian, via un simple, avaient parti le bal des Flibustiers qui ont marqué six points à leur dernier tour au bâton pour ainsi faire subir une défaite crève-coeur de 11 à 10 à El Jumelgi, et ainsi passer en grande finale!


Suite et fin des séries et de la saison le 1er septembre. Dans le premier match, tirant de l'arrière 6 à 3, les Reds marquaient trois points lors de leur dernier tour au bâton pour forcer une prolongation dont les Sphinx sont sortis gagnants, 7 à 6! Les erreurs de la poreuse défensive bleue ont ouvert la porte à leurs adversaires en début de 7e. Après avoir marqué deux points, 6 à 5 avec deux retraits, les Reds ont rempli les buts pour le ''dangereux'' Éric Rémi et son ''intimidante'' moyenne de .042! Cadeau de son mari Doc Mario: but sur balles! Le seul BB, d'ailleurs, qu'aura accordé le lanceur de la bande à Pierre dans ce match. 6 à 6! C'est beau l'amour! ❤ 

Prolongation. Éric Rémi est placé au 2e. Mario s'est repris de belle façon alors qu'il a maîtrisé le haut de la formation! Sa douce moitié a donc séché sur les buts! Fin de 8e, les Sphinx placent Brett au 2e, qui s'est rendu au 3e sur un coup-schmouille de Troy. Tony s'amène au bâton avec des coureurs aux 3e et premier, aucun retrait! Les probabilités qu'il fasse compter le point victorieux étaient à peu près de 97,9999 %! Balloune au 3e but! Misère! Au tour de Capitaine Sphinx d'avoir la victoire au bout de son bâton. Brett avait d'affaire à taguer et venir marquer advenant un ballon sacrifice! Flèche au champ centre captée sur un beau plongeon de VincentBrett tague et vient marquer le point de la victoire!


Première étoile de ce match, 
il semble qu'Éric Rémi prendra 
sa retraite. Si c'est effectivement le cas,
il l'aura fait glorieusement en lançant
un de ses meilleurs matchs à vie!




En demi-finale, une 3e manche de cinq points, dont trois produits par un circuit de Sébastien C., permettait à El Jumelgi de vaincre les Sphinx 9 à 4 et ainsi accéder à la grande finale face aux PiratesLa défensive de la troupe à Alain et Benoit avait été parfaite ne commettant aucune erreur contre huit (!!!) par les Bleus qui ont fait cadeau de, je dirais, six ou sept points!

La finale. Une 2e manche, ponctuée d'un retentissement grand chelem de Vincent, et une 3e de cinq points chacune et sept BB accordés mettaient El Jumelgi complètement K.-O. face aux Pirates qui remportaient une finale plate à mort, 15 à 4!


Les Pirates remportaient 
ainsi la 4e finale
dans leurs sept ans d'histoire!


COUPE GROS PICHET D'BLONDE 2017

1-SÉBASTIEN B. (11 points-étoiles)


Sébastien, grand gagnant de la 
Coupe Gros Pichet d'Blonde!
Félicitations, gentil garçon!
2-SÉBASTIEN C. (10)
3-PIERRE (10)
4-PATRICK D. (9)
5-VINCENT (9)
6-SIRUSS (9)
7-MARC (8)
8-JOEY (8)
9-GUILLAUME (7)
10-BENOIT (7)
11-TROY (6)
12-PATRICK G. (5)
13-RAOUL (5)
14-SÉBASTIEN M. (5)
15-ALEXANDRE D. (4)



COUPE SERGE ST-LAURENT 2017


Martin remportait 
le Casque d'or pour 
une 3e année de suite!
Félicitations, sweetie!



1-MARTIN : 3,33 (30 point mérités en 63 manches lancées)
2-MARIO :  4,70 (41 en 61)
3-GUY : 4,79 (37 en 54)
4-MARC : 5,53 (68 en 86)
5-ÉRIC RÉMI 5,91 (38 en 45)
----------------------------------
NORMAND : 1,00 (1 en 7)
STEVE : 2,33 (7 en 21)
MATHIEU : 4,56 (15 en 23)






JOEY CHAMPION DES FRAPPEURS!

Félicitations à Sweet Joey
pour cette très belle saison!


1-JOEY : .519
2-ALEXANDRE  D. : .500
3-VINCENT : .490
  -PIERRE : .490
5-ANTHONY : .483
6-RICK : .455
7-MARC : .453
8-RAOUL : .448
9-ALEX M. : .432
10-SÉBASTIEN B. : .429



En grande finale du récréatif,  les champions de la saison régulière, les Chevaliers, avaient offert une très piètre opposition tout comme El Jumelgi face aux Pirates lors de la finale du compétitif. Mais donnons crédit aux Géants, 2e au classement, qui ont vraiment très bien joué. La bande à Matthew et David devait remporter les deux matchs puisque celle de Jonathan était invaincue dans ces séries double élimination. Les Géants ont remporté le premier match 11 à 3 à l'aide de 14 coups sûrs et le deuxième 15 à 8 sur 15 coups sûrs! 


Bravo aux Géants, grands champions 2017
de la division récréative!



*Belle bataille entre Matthew et Jonathan C. pour le championnat des frappeurs du récréatif qui s'est décidé lors de la finale. C'est finalement Matthew qui l'a remporté avec une moyenne de .717 contre .698 pour Jonathan C. Bravo Matthew!


Le géant Matthew en compagnie
de ses coéquipiers et coéquipières!

Voilà, c'est tout pour cette année!


Merci à notre charmante Mélanie
pour les photos du party!

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite que tout soit meilleur, plus beau et plus bon que 2017. Que ce qui fut difficile hier ne soit plus désormais qu'un mauvais souvenir du passé au milieu des milliers de souvenirs joyeux de demain. Je vous souhaite de tout mon 💖 que vos voeux se réalisent. 




 ..... et à l'année procHyène, mes amours! 😗